Usages, Appropriations & Pratiques de communication

Usages et Appropriations

Parler des usages des réseaux sociaux plutôt que de leur utilisation n’est pas fortuit. Cela permet « d’insister sur le fait que le rapport des personnes avec les outils techniques ne peut être réduit à la mise en oeuvre des fonctions prévues par les concepteurs » (Cardon, 2005) et mettre l’accent sur la notion d’appropriation des technologies.

Cet axe de recherche s’intéresse aux usages qui d’une part dérivent des dispositifs socionumériques mais qui d’autre part transforment ces dispositifs (Akrich, 1990, 1998 ; Chambat, 1994 ; Jouët, 1993, 2000 ; Proulx, 2005). Pour évaluer les usages, il est indispensable d’effectuer un retour sur les acteurs, ce qui rend cette approche originale en ce sens qu’habituellement le regard porté sur les éventuelles transformations se centre sur les outils. Nous inversons la focale en observant les réactions d’adaptations et d’ajustements aux médias socionumériques par un retour sur les logiques des acteurs et le quotidien de leurs pratiques de travail. A ce titre, il s’agit de comprendre ce que les individus font des outils, ce qu’ils font aux outils et ce que les outils font aux individus, et ce dans un cadre professionnel.

Recherches en cours:

  • Usages des dispositifs de réseaux socionumériques par des parlementaires européens: quelle innovation de la communication politique?
  • Usages des dispositifs de réseaux socionumériques dans des ONG : innovation des pratiques professionnelles et des modalités d’énonciation des organisations

Pratiques de communication

Il s’agit ici d’identifier et de comprendre comment les acteurs perçoivent et utilisent les dispositifs de médias socionumériques pour élaborer et conduire des stratégies de communication et les tactiques professionnelles qui se mettent en place.

Bien que les termes soient souvent utilisés de manière interchangeable, Jouët  (1993) fait une distinction entre les notions d’usage et de pratique. Pour elle, l’usage est plus restrictif tandis que  » la pratique est une notion plus élaborée qui recouvre non seulement l’emploi des techniques, l’usage, mais aussi les comportements, les attitudes et les représentations des individus qui se rapportent directement ou indirectement à l’outil « . Dans cette perspective, l’usage désigne les interactions entre les acteurs et les dispositifs et la pratique implique une dimension sociale : elle renvoie à « une culture, des actions finalisées, plus ou moins réglées, répétées dans le temps » (Gardiès, Fabre et Couzinet, 2010).  S’intéresser aux pratiques implique de s’intéresser aux réagencements de nature relationnels, matériels et symboliques qui sont à l’œuvre dans une dynamique d’innovation. Les usages des réseaux socionumériques participent selon nous à redéfinir le rôle des acteurs.

Recherche terminée:

« Impact de l’institutionnalisation des règles sur le modèle de production du savoir d’une encyclopédie collaborative : le cas de Wikipédia«